Islamogauchisme, la FA-ENESR condamne la dernière lubie de la Ministre de l’enseignement supérieur

Islamogauchisme, la FA-ENESR condamne la dernière lubie de la Ministre de l’enseignement supérieur
Version téléchargeable et imprimable

La FA-ENESR et le SNPTES viennent de prendre connaissance de la décision de Madame Frédérique Vidal de confier au CNRS une étude destinée à déterminer, parmi les recherches menées au sein des seules universités, celles qui pourraient être taxées d’islamogauchisme afin de les « distinguer ce qui relève de la recherche académique ». Pour nos organisations, cette décision singulière de confier cette étude au CNRS pourrait mettre ce dernier et ses personnels, notamment chercheurs, en difficulté mais, surtout, cette décision méconnait le fait que des liens forts existent entre les universités et cet organisme de recherche.

La FA-ENESR et le SNPTES demande à notre Ministre de préciser un peu plus les faits qui justifient une telle décision et, si ces derniers existent, de saisir les instances administratives, notamment, disciplinaires, ainsi que le procureur(e) de la République comme l’y autorise l’article 40 du Code de procédure pénale. Autrement dit, nos universités, dans le contexte actuel, peuvent se passer largement de suspicions fondées sur un tombereau de rumeurs aux fondements nauséabonds !

Enfin, la FA-ENESR et le SNPTES ont le regret de rappeler à Madame Frédérique Vidal, qu’un ou une ministre, face à des attaques infondées contre ses établissements et ses agents, doit les défendre et non, comme en l’espèce, en remettre une couche.